Les chroniques d’une enfant gâtée


Mon nombril et moi même te saluons / mardi, janvier 9th, 2018
enfant gatée, emilie, chronique, trantenaire, couronne, reine,
C’est à ça que ressemble une enfant gâtée de 31 (presque 32ans)

Toi qui tombe par hasard sur ce blog tu dois penser que tu vas encore lire les histoires futiles d’une pouf qui a tout pour être heureuse mais qui passe son temps à râler.

Bah, t’as pas tout à fait tort.

As-tu déjà eu le sentiment qu’en dépit du fait que tu aies tout ce dont tu as besoin, ce dont tu aies rêvé, il te manque quelque chose.

As-tu déjà ressenti ce vide, cette lassitude qui te poussent à vouloir toujours plus ?

Je ne sais pas si c’est moi qui aie un problème ou si c’est générationnel. Je rencontre plein de personnes de mon âge qui se posent des questions, je ne saurai dire dire combien de chargés de communication au chômage se formant à des métiers manuels j’ai rencontré (j’en fait partie, ancienne chargée de communication, aujourd’hui fleuriste).

Il y a trois ans je n’avais pas de travail, je vivais dans une ville que je n’aimais pas. Je voulais revenir vivre à Nantes et avoir un CDI.

Depuis, j’ai fait une formation de fleuriste, j’ai réussi à revenir vivre à Nantes, j’ai trouvé mon premier CDI à 31ans.

Mon chéri a un CDI, notre enfant est parfait (oui parfait!), notre chat n’est plus obèse (je me berce parfois d’illusions), on est en bonne santé, on a un toit bien douillet sur la tête.

J’ai tout ce dont j’ai besoin. Et plus encore.

Et pourtant, 2018 commence sur un sentiment de vide.

Mon chéri dit que c’est la déprime hivernale, moi je dis que c’est mon manque d’ambition, d’objectif, de ce je ne sais quoi qui fait que la vie va t’apporter de jolies surprises.

J’ai l’impression que ma vie est monotone, qu’elle manque de fun.

En fait après une brève introspection j’ai, je pense, compris ce qu’il me manque. Un projet, quelque chose qui me porte, qui me donne envie d’avancer, quelque chose qui occupe mes pensées.

J’ai déjà eu des blogs, plusieurs même, et c’est vrai, que ça aide.

Borisdes3moulins était celui qui m’a le plus apporté, je publiais mes travaux d’aiguilles, j’ai rencontré de nombreuses amies grâce à lui, participé à de jolis événements. Puis je l’ai arrêté petit à petit. J’ai évolué et n’ai pas su le faire évoluer avec moi, je me suis perdue.

Ce blog que tu es en train de découvrir je l’écrit pour moi, pour me distraire, pour te rencontrer, pour découvrir des choses. Je ne sais pas ce que je vais te raconter, mais ça tournera autour de ce (ceux) que j’aime, ce qui me porte, ce qui me touche et me fait rire ou pleurer.

J’ai envie que tu me lance des défis, que tu me fasse découvrir des choses, je te ferai découvrir mon univers, ma ville d’adoption, Nantes, que je voudrais plus quitter .

Promis, en 2018, j’arrête de demander la lune!

Alors tu veux faire partie de l’aventure?

Je suis une enfant gâtée j’en veux toujours plus mais promis, à partir de janvier 2018, j’arrête de demander la lune!

Une réponse à « Les chroniques d’une enfant gâtée »

  1. J’ai beaucoup aimé ta manière de te présenter ! Je te souhaite pleins de bonnes choses, non seulement pour cette nouvelle année mais aussi pour ces projets que tu entames ! 🙂

A toi de jouer!