The Handmaid’s tale, La servante écarlate.


Le papier culturel, Séries / vendredi, janvier 19th, 2018

Si tu es passé(e) à coté de cette série, c’est le moment de t’y mettre, la suite des aventures de Jane arrive au printemps.

The handmaid’s tale (la servante écarlate en français), est une série qui m’a beaucoup marquée. (Je l’ai, en plus, regardée entre les deux tours de l’élection présidentielle. Autant te dire que j’ai flippé du résultat!)

 

The handmaid's tale, la servante écarlate, elisabeth moss

The Handmaid’s tale, de quoi ça parle?

L’histoire se passe dans un futur proche. La population est devenue massivement stérile, les rares femmes qui peuvent tomber enceintes mènent rarement leur grossesses à terme.

L’état d’urgence est proclamé, et petit à petit, la démocratie s’effondre au profit d’une dictature qui laisse peu (aucune) de liberté aux femmes.

Si auparavant Jane avait un mari, une petite fille, un travail, un compte en banque, petit à petit tout ceci s’efface. Elle tente de fuir et se retrouve séparée de son mari, de sa fille.

Elle devient esclave, ne s’appelle plus Jane, mais Offred, est au service du « commandant » et de sa femme. Son rôle : leur donner un héritier. Jane est à leur service et se fait violer tous les mois lors d’une cérémonie destinée à la faire tomber enceinte.

La série est tirée du roman de Margaret Atwood, écrit en 1985. Je ne l’ai pas encore lu (il est dans ma liste de lectures) mais d’après les articles que j’ai lu, le livre retrace les événements de la saison 1. La saison 2 sera donc totalement inédite.

Jane est interprétée pas la géniale Elisabeth Moss, que tu as déjà pu voir dans MadMen et Top of the Lake.

Je te laisse découvrir (ou redécouvrir) le trailer de la première saison

 

Tu as vu la première saison?

Je suis une enfant gâtée j’en veux toujours plus mais promis, à partir de janvier 2018, j’arrête de demander la lune!

A toi de jouer!